Avocat pour contentieux entre concubins Evry, Paris - Avocat à Evry

Avocat Charlotte GUITTARD

La séparation d’un couple non marié ou ayant conclu un PACS, si elle autorise une procédure simplifiée, ne permet toutefois pas d’éluder les difficultés inhérentes à toute séparation dès lors que des enfants sont nés de cette union.

Il est dans la grande majorité des cas préférable de fixer, par décision de justice, les modalités concernant la résidence habituelle des enfants et le droit de visite et d’hébergement de celui qui n’aura pas la garde quotidienne de ces derniers ainsi la contribution à leur entretien et à leur éducation.

La définition du cadre juridique

La saisine du Juges aux Affaires Familiales et l’obtention d’un jugement qui fixera un cadre juridique à l’exercice des droits et des devoirs de chacun est une simple mesure de précaution qui peut néanmoins s’avérer fort utile dès lors que le temps passe et que l’un ou l’autre refait sa vie.

En effet, cette décision de justice qui peut d’ailleurs prendre en compte un accord des parties, n’a vocation à s’appliquer qu’à défaut de meilleur accord.

Un avocat en divorce pour vous représenter

Si la représentation de votre Avocat à Evry n’est pas obligatoire comme en matière de divorce, elle demeure néanmoins souhaitable dès lors qu’elle permet une meilleure appréhension de ses droits et obligations.

De même qu’en matière de divorce, il est toujours possible de solliciter du juge une modification à la baisse ou à la hausse de la pension alimentaire précédemment fixée ainsi qu’une modification des modalités de résidence des enfants, dès lors que l’on justifie d’un élément nouveau dans la situation de l’un ou de l’autre des ex-concubins.

En revanche la loi ne prévoit pas d’obligation alimentaire entre concubins.

Seules les personnes pacsées se doivent l’aide « mutuelle et matérielle ».

Le Cabinet est également présent pour vous assurer l’effectivité des droits établi en justice.

En effet, il n’est pas rare d’être confronté à des difficultés liées au recouvrement de la pension alimentaire ou à l’exercice anarchique du droit de visite et d’hébergement.

Contact

t